ultra-trail running, life 2.0

the good life

m-commerce : 5 tendances à suivre

without comments

Un article pour blue-infinity / ICT Journal du mois de décembre 2010

Le téléphone mobile est l’objet dont on ne se sépare plus… où qu’on aille, quoi que l’on fasse, il nous accompagne… toujours à portée de main, toujours prêt à l’emploi… Il est donc un vecteur  idéal pour faire du commerce avec son possesseur…

Le m-commerce, ou activités de vente via l’utilisation d’un téléphone mobile,  a longtemps été un serpent de mer… beaucoup en parlaient, mais dans les faits, on ne voyait pas grand chose ; quand soudain est arrivé le premier smartphone vraiment smart : l’iPhone. Tout à coup, un mobile était simple à utiliser et permettait de surfer presque comme sur un ordinateur. Et, surtout, le téléphone était  assez fermé par Apple, pour qu’on puisse –paradoxalement- avoir confiance, et effectuer des achats par son intermédiaire.

Le développement a été foudroyant ; le premier iPhone  est né il y a seulement 3 ans !  Depuis, les ventes de smartphone ne cessent d’augmenter ; 49% sur le premier trimestre 2010 (selon Gartner), et on peut s’attendre à ce que la croissance se poursuive, de quoi inciter les sociétés à utiliser ce vecteur de façon commerciale.

Dans ce domaine 5 tendances à suivre :

Tendance 1 : Le développement des transactions bancaires

Vérifier ses comptes sur Internet via son téléphone est devenu facile, que ce soit via un navigateur du smartphone, ou une application dédiée. Ainsi les banques ont habitué leurs clients à venir le moins possible dans leurs agences – question de coûts – mais on aussi creusé le lit Paypal, qui essaie de profiter de la situation et vient de lancer un service particulièrement utile : une photo d’un chèque avec votre iPhone et votre compte est crédité… Mouvement particulièrement malin : les internautes risquent de choisir la facilité, et entre démarrer sa voiture pour poser un chèque ou prendre 2 photos le choix est assez vite fait… En moins de 36 heures, Paypal a déjà encaissé 100’000 dollars…

Encore plus disrupteur dans notre vie de tous les jours, la technologie NFC (Near Field Communication), qui commence à être intégré dans les téléphones mobiles, permettra de présenter son téléphone devant la borne de paiement du commerçant, et d’effectuer ainsi un paiement sans avoir à manipuler de monnaie, à sortir une carte de crédit ou écrire un chèque.

Tendance 2 : Le couponing, ticketing

L’utilisation du QRCode, cet étrange petit carré permettant l’échange d’informations, commence à se généraliser dans le monde occidental. Il suffit par exemple de sélectionner des billets de concert, de les payer en ligne,  l’internaute recevra un QRCode par email, et il n’aura plus qu’à présenter son  écran  de mobile ou une impression à l’entrée du concert… Le même principe peut être mis en place pour des bons de réduction (couponing) à télécharger auprès d’une marque, et utiliser en magasin. Juniper Research prévoit 100 milliards de dollars de transactions de ce type en 2012…

Tendance 3 : Les applications de vente

Qu’on les appelle web apps ou mobile apps, au final cela n’a pas vraiment d’importance… c’est comme si on faisait la différence entre acheter dans une boutique ou dans un supermarché. Le plus important est qu’il est possible de gagner de l’argent avec ces applications. Beaucoup d’argent. Les clients d’eBay ont acheté pour 600 millions de dollars en 2009, et devraient dépenser 1,5 milliards en 2010. Cela représente un achat toutes les 2 secondes…Ce type de ventes concernent toutes sortes de produits, même dans le haut de gamme ; si la boutique de luxe en ligne Net-à-Porter vient de lancer son application iPad, ce n’est pas pour faire joli : c’est pour faire des bénéfices.

Tendance 4 : Le price hunting

Vous êtes dans un magasin, cette télévision 3D vous attire, mais vous vous demandez si vous faites vraiment une bonne affaire ? Des logiciels comme Redlaser ou PriceGrabber vous permettent de scanner le code bar de la télévision, et de savoir immédiatement si vous pouvez trouver le même produit moins cher, à 2 rues d’ici ou sur une boutique en ligne. Cela pourrait être aussi un très bon argument pour négocier le prix avec le vendeur…

Tendance 5 : Le mapselling

Dernière tendance forte : le croisement entre les capacités de géolocalisation des smartphones, et les nouveaux outils de cartographie. Vous aviez entendu parler de Foursquare, préparez-vous pour Places par Facebook. Le jeu est d’indiquer à ses amis où l’ on se trouve… Et quel commerçant n’a pas rêvé de tout connaître de son client au moment où celui-ci entre dans la boutique ? Son âge, où il habite, qui sont ses amis, ce qu’il aime… c’est ceci que Facebook vient de mettre en place, sous les apparences d’un gadget anodin…

Pour finir…

Paypal devrait boucler l’année 2010 avec 500 millions de dollars payés via téléphone mobile, et près de 5 millions des clients Paypal se servent déjà régulièrement de leurs mobiles pour effectuer leurs achats. ABI Research prévoit que le m-commerce représentera 119 milliards de dollars en 2015, représentant 8% des activités d’e-commerce. D’autres indicateurs font penser que le développement du m-commerce sera similaire à celui du e-commerce : explosif. Il est donc temps de sérieusement développer vos activités dans ce secteur…

Fabrice Perrin / blue-infinity

Written by ultratrailme

décembre 11th, 2010 at 3:55

Leave a Reply