ultra-trail running, life 2.0

the good life

Test du régime paléo

with 4 comments

Je suis en pleine préparation de l’UTMF (Ultra-Trail du Mont Fuji), qui aura lieu fin avril au Japon. En suivant l’exemple de Duncan Callahan, rencontré l’an dernier sur les mêmes pentes du Mont Fuji, je teste en ce moment le « régime Paléo ».

Le principe est assez simple : retrouver le mode d’alimentation pour lequel nos gènes seraient conçus. L’homme a vécu pendant des centaines de milliers d’années selon un régime alimentaire particulier. L’Homo Erectus est apparu il y a 2 millions d’années. L’Homo Sapiens, issu d’Erectus, s’est différencié il y a 200’000 ans, en dominant notamment l’Homme de Neandertal.
Pendant toutes ces années, l’homme a suivi un régime particulier. Un régime à base de cueillette et de chasse. Essentiellement des protéines et des lipides.
Et soudain (oui, soudain, à l’échelle de l’Humanité), l’Homme a inventé l’agriculture, et, pire que tout, le blé, le sucre, l’huile, produits rafinés et autres laitages…

Donc, depuis environ 1 mois maintenant, j’ai supprimé de mon alimentation le plus possible de sucre, le pain, beurre, margarine, etc…
Le matin je mange en général une tranche de dinde ou de poulet, parfois un morceau de fromage au lait cru (pas très paléo, mais très savoyard), un jus d’orange et de citron, une pomme, un café et quelques graines comme des noix de cajou, des noisettes ou des noix de macadamia.
À midi je mange une salade composée avec quelques tomates cerises, une bonne portion d’ananas, et quelques graines quand j’en ai.
Le soir est en général un repas familial, donc j’essaie de me conformer, tout en essayant le plus possible d’éviter pâtes, riz, et tout ce qui est sucré…

Bilan au bout de 4 semaines : pour l’instant ça a l’air de très bien marcher, j’ai perdu entre 5 et 6 kilos. Pas de problème particulier car je mange à ma faim. Après quelques jours un peu difficiles (très fatigué) je pense que je suis passé en mode « consommation des lipides », comme sur un ultra. J’arrive même à enchaîner des sorties longues de plusieurs dizaines de kilomètres à jeun. Socialement, c’est un peu compliqué au restaurant : ils n’ont pas forcément toujours des fruits pour le dessert…

Deux livres super utiles pour aller plus loin :
- FAT : Pourquoi on grossit de Gary Taubes, pas à proprement parler sur le régime Paléo, mais il explique en détail les processus qui font qu’on fabrique de la graisse
- Le modèle paléo de Mark Sisson, toute la base du modèle Paléo, expliquée en détail

Written by ultratrailme

février 23rd, 2013 at 10:15

4 Responses to 'Test du régime paléo'

Subscribe to comments with RSS or TrackBack to 'Test du régime paléo'.

  1. tu viens de te faire un nouveau lecteur ! Je viens de découvrir ton blog. Bien sympa les articles. J’attends la suite !

    Nicolas Raybaud

    10 mar 13 at 10:47

  2. [...] Comme je l’expliquais dans un post précédent (“Test du régime paléo”), je me suis souvent demandé comment je pouvais prendre du poids avec le volume d’entrainement auquel je me soumets. [...]

  3. [...] Harvard vient de mettre à jour son “assiette saine”, en enlevant le lait de la liste (ou en tout cas en le limitant)… Les céréales ont encore une place très importante (près de 25% des apports quotidiens), on est encore très loin de la consommation industrielle actuelle, et on se rapproche de plus en plus du régime paléo… [...]

  4. [...] poursuis mon test du modèle Paléo, et je me suis penché ces derniers temps sur la problématique du cholestérol : comme je consomme [...]

Leave a Reply